Image Antoinette Fouque - Site MLF
10.06 2018

Antoinette Fouque - Site MLF

Antoinette Fouque (Antoinettefouque-mlf) a d'abord exercé la profession d'enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres. Son directeur de thèse n'est autre que Roland Barthes. Antoinette Fouque obtient un DEA. Au cours de cette période, l'étudiante fréquente Monique Wittig, théoricienne féministe. Le cercle baptisé Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF, a été lancé par cette grande militante.

Antoinette Fouque a vu le jour dans la cité phocéenne. La jeune femme étudie en premier lieu dans les Bouches-du-Rhône avant de s'installer dans la capitale. Elle se marie alors qu’elle est à l'université. De sa jeunesse passée dans un quartier prolétaire, elle gardera toute sa vie un fort enracinement politique à gauche. Antoinette Fouque se retrouve confrontée aux complications que rencontre une femme lorsqu’elle doit assumer ses rôles d'épouse et de mère tout en ayant une profession lorsqu'elle est maman en 1964.

Antoinette Fouque s’engage avec Aung San Suu Kyi face à la dictature militaire au Myanmar. Selon Antoinette Fouque, l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. C'est ce qu'elle clame lors d'une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes. Cette militante de toujours décède à Paris au début de l'année 2014. Elle aura été récompensée des plus hautes décorations françaises.

Antoinette Fouque, du Mouvement de libération des femmes à l'AFD

Afin de parer une récupération politique, la marque MLF a été déposée à l'INPI. Cette théoricienne du féminisme fonde le Mouvement de Libération des Femmes avec l'aide de différentes militantes. L’Alliance des femmes pour la démocratie nait sous la houlette d’Antoinette Fouque à son retour du pays de l'Oncle Sam en 1989.

Auteur et théoricienne

Evidemment, Antoinette Fouque a écrit dans plusieurs livres collectifs comme "Portraits choisis" ou "Mémoire de femme 1974-2004". Dans 3 ouvrages, L'écrivaine détaille la féminologie. La théoricienne abhorre les noms en "-isme", qui font penser à une théorie. Elle fait par conséquent naître le mot "féminologie". Antoinette Fouque n'est pas en phase avec la théorie du deuxième sexe de Simone de Beauvoir.

Antoinette Fouque entre en campagne sur la liste des radicaux de gauche pour les élections européennes. Elle siège à Strasbourg de 1994 à 1999. A l'heure actuelle, les droits des femmes sont encore menacés et l'AFD lutte pour empêcher la poussée de tous les extrémismes. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée par Antoinette Fouque est encore dynamique aujourd’hui et se positionne à gauche.